Dimension suisse: anthologie de science-fiction et de fantastique romande

Après les Îles sur le toit du monde (Archipel/ Maison d’Ailleurs, 2003) et les Défricheurs de l’imaginaire (Jean-François Thomas [dir.], Campiche 2009), voici une troisième anthologie de science-fiction suisse du 3e millénaire: Dimension Suisse, éditée par Vincent Gessler et Anthony Vallat, chez les éditions Rivière Blanche.  Loin de tomber dans le piège des référents locaux et de la SF folklore, ce recueil atteste d’une Suisse traversée par le monde et par le temps. Elle est le point de rencontre de 13 auteurs venus d’horizons géographiques et intellectuels divers, de l’Amérique latine à l’Europe de l’Est, des Lettres aux Sciences du Vivant.  Les nouvelles recueillies sont à l’image de cette réunion unique de perspectives. Leur imaginaire s’étend de l’âge des mythologies jusqu’aux conjectures technologiques les plus merveilleuses (comme dans la nouvelle « Shibuya » de Sébastien Cevey) et les plus inquiétantes (comme dans « L’autre moi » de Lucas Moreno).

Dans les nouvelles les plus spéculatives, le propos des auteurs est nourri par une bonne maîtrise des développements récents en informatique, en physique et en sciences du vivant. L’ouvrage est sans doute redevable aussi en cela à son contexte de production lémanique, marqué par la présence d’un pôle d’excellence universitaire et polytechnique.  L’aspect technologique ne l’emporte pourtant jamais sur le récit et l’on se réjouit du suspense ainsi que de la profondeur psychologique des personnages.

Le lecteur intéressé par l’histoire littéraire, enfin, sera heureux de découvrir une postface de Jean-François Thomas, expert des littératures de l’imaginaire suisses.

Il ne reste qu’à féliciter les éditeurs de ce délicieux petit ouvrage et de le recommander chaudement. Il peut être commandé en librairie ou obtenu directement sur le site de Rivière Blanche.

Filed Under: Art et CultureFeatured

Tags:

FluxComments (0)

Trackback URL

Les commentaires sont fermés.