La voie verte d’agglomeration franco-valdo-genevoise : un espace public pour les piétons et les cyclistes

Les habitants de Genève se déplaçant à vélo le savent bien, le territoire communal de Genève présente un déficit d’aménagements destinés à la mobilité douce. Des analyses appuient ce sentiment et révèlent aussi une discontinuité des réseaux cyclables et un manque d’espaces relais entre le centre de Genève et sa périphérie.

La voie verte de Genève se veut une solution à ses deux problématiques. D’une part elle sera un support supplémentaire dédié aux mobilités douces et d’autre part elle renforcera les liaisons entre la ville et la campagne. Cette infrastructure améliorera la vie quotidienne des genevois en proposant un itinéraire sécurisé et continu pour les piétons et les cyclistes.

Un projet transfrontalier de 22 kilomètres reliant 12 communes

La voie verte d’agglomération s’étend sur une distance de 22 kilomètres et traverse 12 communes. Elle desservira les équipements publics comme la gare des Eaux-Vives, les équipements sportifs de la queue d’Arve, un grand nombre d’écoles . Elle sera une véritable « place publique » intercommunale et transfrontalière.

 

voie verte geneve

Une promenade reliant la ville à la campagne

La voie verte se greffera au réseau d’espaces publics existant, reliant divers places, parcs et promenades. Sa particularité et son atout majeur réside dans son rôle de liaison forte entre la campagne et la ville. A la fois instrument de mobilité  et de valorisation du paysage du bassin genevois, la voie  verte  est aussi l’occasion de sensibiliser le public au patrimoine architectural et naturel de l’agglomération.

Plus d’informations sur la voie verte ici : Voie verte genève

Filed Under: FeaturedSociété

Tags: voie verte geneve

FluxComments (0)

Trackback URL

Les commentaires sont fermés.